19. mai, 2018

Le roman de Boulgakov

C'est un voyage fabuleux, où l'on trouve du sacré et du brut; c'est un mélange entre tragédie antique et conte fantastique; C'est une histoire pleine de vie, de rêves; c'est une histoire d'amopur entre un auteur et une fleur, un manifeste pour la liberté ...

Le roman du Maître est violemment pris à partie par la critique qui exige une réécriture de l'oeuvre qui réfuterait jusqu'au fait même de l'existence du Christ. Poussé à bout par les persécutions et les privations de liberté ( il est exilé à Kazan), le Maître br^ule son manuscrit, c'et-à-dire agit comme Boulgakov lui-même avec son roman en 1830. Il trahit ainsi son héros en refusant de défendre cette vérité : la folie du Maître. Il reçoit alors l'aide d'une force mystérieuse, celle du Diable qui rend au Maître car elle s'est avéré indestructible. Les manuscrits ne brûlent pas. Seuls les auteurs meurent. Tel est le sort réservé au Maître et Marguerite. qui sont délivrés du monde hostile.