L'homme qui tua Don Quichotte

Contre toute attente, l'homme « qui tua don Quichotte » est parvenu à le ressusciter. Il fait sortir de la terre jaune et aride d’Espagne un géant exubérant, tardif et fragile, qui porte les cicatrices du passé : un grand vieillard magnifique et cinglé, rongé par les rêves. C’est du moins ce que découvre par nostalgie, celui qui revient faire un tour sur les lieux de son tout premier tournage, dans le village perdu où il avait embauché ce cordonnier étique et fiévreux pour incarner le héros de Cervantès. L’homme est resté coincé dans le personnage et, le temps d’une aventure initiatique aux marges du fantastique, il réinvente  un Sancho Panza, éberlué, malmené, bou­leversé, assailli de visions.