2. juin, 2018

Le vert Véronèse

Ce beau vert a été inventé au XVIIIe siècle en l’honneur du peintre italien Paul Véronèse, soit 200 ans après sa mort. Ce dernier était un coloriste de renom, très réputé pour ses trompe l’œil. A la base, ce pigment était composé d’arséniate de cuivre, un poison violent… la composition ayant été modifiée par la suite ! Ce vert amande profond, tirant vers le jaune, était très utilisé par Véronèse dans ses tableaux.