La Hollande

8. juin, 2018

Avez-vous remarqué que les canaux d'Amsterdam ressemblent aux cercles de l'enfer ? L'enfer bourgeois, naturellement peuplé de mauvais rêves Quand on arrive de l'extérieur, à mesure qu'on passe ces cercles, la vie et donc ses crimes devient plus épaisse, plus obscure. Nous sommes dans le dernier cercle....Mais, comme les canaux sont beaux le soir ! Le souffle des eaux moisies,l'odeur des feuilles mortes qui macèrent dans le canal et celle funèbre, qui monte des péniches pleines de fleurs.... La  vérité est que je me force à admirer ces canaux...

La Zuyderzee est une mer morte, ou presque. Avec des bords plats, perdue dans la brume, on ne sait où elle commence, où elle finit.Alors, nous marchons sans aucun repère, nous ne pouvons évaluer notre vitesse.Nous avançons et rien ne change.Ce n'est pas de la navigation, mais du rêve.

8. juin, 2018

Ce pays m'inspire. J'aime ce peuple, grouillant sur les trottoirs,, coincé dans un petit espace de maisons et d'eaux, cerné par des brumes, des terres froides et la mer fumante comme une lessive. Comme je l'aime, car il est double. Il est ici et il est ailleurs.

Mais oui ! A écouter leurs pas lourds sur le pavé grass, à les voir passer pesamment entre leurs boutiques, pleines de harengs doréset de bijoux couleur de feuilles mortes. Voyez où se trouvent leurs têtes : dans cette brume de néon, de genièvre et de menthe.
La Hollande est un songe d'or et de fumée, plus fumeux le jour, plus doré la nuit et, nuit et jour, ce songe est peuplé de noires bicyclettes à hauts guidons, qui tournent sans trêve, dans tout le pays, autour des mers. Ils rêvent et roulent en rond, dans l'encens doré de la brume, ils ne sont plus là.