13. juin, 2018

Signification

On peut effectivement se demander pourquoi les Nazcas se sont donné tant de mal pour construire des figures visibles uniquement depuis le ciel à une époque où l’aviation était encore bien loin d’être d’actualité. Et c’est bien là où réside le mystère puisque pour l’heure, il n’existe aucune certitude à ce sujet et seules des hypothèses plus ou moins crédibles ont pu être formulées.

La plus ancienne théorie concernant la signification des géoglyphes de Nazca a été émise par Paul Kosok, le premier scientifique à les avoir réellement étudiés. Il remarqua que lors du solstice d’été, les rayons du soleil couchant étaient parallèles à certaines lignes et avança ainsi l’idée que le site de Nazca ne serait ni plus ni moins que « le plus grand livre d’astronomie du monde ». Son hypothèse trouva par la suite écho dans les travaux de Maria Reiche (1903-1998), une mathématicienne allemande qui consacra la majeure partie de sa vie à l’étude et à la préservation de ce patrimoine archéologique. En effet, selon cette dernière, l’ensemble des géoglyphes formait un gigantesque calendrier astronomique qui aurait servi de repère aux Nazcas pour organiser leurs activités agricoles et religieuses.