13. juin, 2018

Autre hypothèse

Aujourd’hui, d’autres hypothèses tout aussi probables avancent notamment que les lignes de Nazca auraient pu servir pour des rites consacrés aux divinités ou aux défunts. En 2015, une équipe de chercheurs italiens dirigés par le docteur Rosa Lasaponara est quant à elle arrivée à la conclusion que les géoglyphes de Nazca auraient fait partie d’un réseau d’aqueducs, connus sous le nom de Puquios, qui aurait servi aux Nazcas pour faire face à la pénurie d’eau et dont les vestiges sont aujourd’hui toujours présents. Seul problème, rien ne permet actuellement de prouver qu’il existe un lien effectif entre ces « Puquios » et les fameuses lignes du site.

 

Sources : Unesco — Bbc —