15. juin, 2018

L'écriture

Durant la quasi-totalité du premier millénaire, les peuples germaniques de l'Europe du Nord utilisèrent des alphabets dits runiques en lieu et place de l'alphabet latin qui domine aujourd'hui. Souvent détournés, ces alphabets se transformaient en code secret.

Les caractères runiques sont bien plus filiformes et anguleux que leurs homologues latins. Du Ve au XIe siècle environ. Les Vikings, très portés sur le chiffrement, remplaçaient souvent les lettres runiques par toute une variété de symboles, présentant des tentes, des arbres et des branches.

La compréhension des runes progressa avec l'incroyable découverte en 1955, à Bergen, en Norvège, de plus de six cents baguettes de bois gravées. Un véritable trésor archéologique, qui atteste d'un usage très répandu des runes.Outre des noms de famille, les baguettes  témoignent également d'un chiffrement jusque-là inconnu, nommé depuis code de Norse.