22. juin, 2018

Boukhara

C'était une étape très importante sur la Route de la soie, car c'est là que se croisaient les caravanes venant d'Europe, d'Inde, d'Iran et d'Afghanistan. Trois coupoles ont subsisté, celle des joaillers, des chapeliers et des changeurs. Le marché couvert est envahi de femmes qui brodent du velours avec des fils d'or, ou assemblent des pans de suzané, brodés de fils de soie.

Au 10ème siècle, Boukhara était la capitale d'un vaste empire et possédait la bibliothèque la plus vaste du monde. Avicenne y a étudié et raconte que les magnifiques livres en arabe et persan couvraient tous les domaines de la science. De cet âge d'or subsistent le mausolée en terre cuite, d'une géométrie parfaite et le minaret Kalyan, orné d'une céramique bleue.