Des projets devenus réalités

23. juin, 2018

Palau de la Musica Cataluna - Barcelone

23. juin, 2018

Keiichi Tahara est allé rechercher les envolées de quelques architectes, qui ont passé un pacte avec la lumière. C'est ainsi que sculptures, plafonds, mosaïques, rampes d'escalier, serres ou façades art nouveau prennent une nouvelle dimension. Tahara les a éclairées, cadrées, les a mises en scène, en les respectant, en les exaltant pour en tirer de petites fables qui disent son point de vue sur une forme de beauté qu'il a découverte ou qui correspond à une époque. Il faut ajouter que Tahara est un inventif metteur en page et en espace, en un mot, un artiste, passionné de lumière, parlant d'elle, de ses effets et de ses pièges et qui poursuit ses interrogations sur les effets du soleil...

 

23. juin, 2018

Centre de conventions du Fòrum: ce gigantesque bâtiment a été construit en 2004 dans le but d’accueillir le Forum universel des cultures organisé par l’UNESCO.

L’idée de son architecte était de faire entrer un maximum de lumière et de créer un dialogue avec l’environnement extérieur. Le résultat très plaisant est en parfaite harmonie avec les autres édifices du quartier du Fòrum.

23. juin, 2018

Marché de Santa Catarina, Miralles : Santa Caterina est historiquement le premier marché couvert de la ville.

Sa toiture a été totalement revue en 2005 pour un résultat vraiment étonnant. Ondulante et multicolore, elle représente les étalages colorés du marché et rend hommage au travail de Gaudí et à son usage des morceaux de céramique cassés.

23. juin, 2018

Sur le magnifique paysage de la sierra de Cantabrie se dessine, parmi les immenses vignobles, le domaine Ysios entièrement intégré au paysage, parfaite symbiose entre fonctionnalité, tradition et avant-garde.
Le bâtiment au plan allongé repose sur deux murs porteurs en béton, revêtus à l'extérieur d'un lambris de bois de cèdre traité au cuivre qui lui confère non seulement sa couleur et sa chaleur caractéristiques, mais aussi la flexibilité nécessaire à sa silhouette sinueuse qui rappelle une rangée de tonneaux de vin.
Le toit est soutenu par des poutres de bois revêtues d'aluminium, dessinant ainsi la surface ondulée des murs porteurs. Dans d'autres ouvrages, il utilisera le Trencadis, une sorte de mosaïque créée à partir d'éclats de carreau.

Gaudi a été le premier à utiliser cette méthode pour couvrir des surfaces courbées et irrégulières.