22. juin, 2018

Barragan

De ses voyages en Europe, il retient tout particulièrement les jardins et l’aménagement paysager, un peu comme l'Alhambra et les maisons marocaines.. Il intègre les grands principes de l’époque et revient au Mexique, où il réalise l’aménagement des jardins du Pedregal. Ce grand terrain avait été ravagé par une coulée de lave, sur laquelle Barragán va faire naître un des plus riches quartiers de Mexico. Il en dessine les routes et les flux, les fontaines, les villas qui s’y trouvent et même un haras.

 Parmi les réalisations majeures de l’architecte, on peut noter sa Maison-atelier, qui devient un manifeste de son architecture, symbole du mélange entre architecture moderne et culture mexicaine. Construite en 1943 dans les Jardins du Pedregal, elle se compose d’un escalier en porte-à-faux, de planchers en pin et de dalles volcaniques. et surtout d'un haut mur qui l'isole et la protège.