23. juin, 2018

Ricardo Bofill

La Fàbrica est aujourd’hui à la fois l’atelier et la maison de Ricardo Bofill. C’est en 1973 que l’architecte catalan découvre cette grande cimenterie désaffectée et qu’il la réhabilite pour la transformer non seulement en cabinet mais aussi en espaces d’exposition et en salles pouvant accueillir concerts et autres événements culturels. Son atmosphère surréaliste stimule chez lui un projet visionnaire de régénération architecturale.. Au fil des années, mon équipe a réussi à réaliser dans le monde entier plusieurs projets de reconversion de bâtiments industriels. Nous abordons la tâche avec beaucoup de respect et de sensibilité pour leur passé industriel et effectuons les transformations sans jamais perdre de vue les critères de performance et de durabilité.

La première fois qu’il vit la cimenterie, Ricardo Bofill se trouva face à un complexe de plus de 30 silos composé d’énormes locaux équipés de machines. Il y découvrit des kilomètres de galeries souterraines, d’imposantes structures en béton armé qui ne soutenaient plus rien et des escaliers suspendus qui ne menaient plus nulle part. Un lieu hors du temps et désormais sans but mais empreint d’un charme surréel et aux formidables potentialités de transformation.