L'arrière-pays catalan

27. juin, 2018

 » Sur les contreforts des Pyrénées, le massif de Montsec est l’un des meilleurs endroits du monde pour observer les étoiles. Un ciel pur, un air sec, l’absence de pollution lumineuse, lui ont valu la certification Starlight.  » Nous avons la meilleure météo de Catalogne, pas un nuage pendant 300 jours « , se rengorge le guide Javier avant d’entrer dans le télescope. Il ne pourra pas s’empêcher de nous annoncer : il ne reste au soleil plus que 5 000 millions d’années à vivre. Dans le planétarium, munis de lunettes 3D nous sommes aux premières loges pour contempler planètes, nébuleuses planétaires et supernovas.

27. juin, 2018

Alors qu’elle avait complètement disparu de Catalogne, la filière laine repart dans le Vall d’Assua grâce au projet Xisqueta dont Vanessa a la responsabilité : « Il fallait redonner de la valeur à la laine, alors on a recréé une école de bergers et de tonte, formé des jeunes au nettoyage de la laine, au filage, à la teinture, au tissage et ouvert une boutique à Rialp pour la vente. » Maria fait partie des jeunes bergers fraîchement formés, elle participe à la féminisation du métier réputé pour sa dureté et sa solitude : « les bêtes sont lourdes, mais avec de la technique, j’arrive à les gérer. »

27. juin, 2018

Des kilomètres de routes tortueuses, puis enfin, accroché au flanc de la montagne rocailleuse, le village de Farrera sans doute ravitaillé par les seuls corbeaux. Au-delà plus rien. La route s’arrête là comme épuisée d’avoir trop grimpé. C’est ici, dans ce splendide isolement, que Lluis Llobet, géographe de profession, a créé une résidence dédiée à l’art et à la science. « On peut venir rédiger un mémoire, composer de la musique, peindre, sculpter. Des étudiants en géographsie sont venus dernièrement faire des interprétations de paysage: Ils viennent du monde entier.»

27. juin, 2018

 Installés confortablement dans les wagons d’époque du Train des lacs qui va de Lleida jusqu’à La Pobla de Segur, après une petite heure de trajet, la soudaine apparition d’un canyon au détour d’un virage est une surprise. Sitôt vu, sitôt disparu, on venait d’entrer dans un tunnel. À la sortie la falaise était encore là. Longtemps on a roulé à l’aplomb de ses parois abruptes au pied desquelles se déroulait une rivière. Le paysage désertique et grandiose avait quelque chose de l’Ouest américain...