Aéroport inondé, véhicules emportés par le vent, vagues gigantesques : une grande partie du Japon a été balayée mardi par le typhon Jebi, le plus violent à avoir frappé directement l'archipel en 25 ans. Le bilan est lourd, tandis que de nombreux dégâts matériels sont recensés, notamment à l'aéroport du Kansai. Dans la mer déchaînée, un pétrolier s'est retrouvé encastré dans le tablier du pont qui mène à l'aéroport international du Kansai. Cet aéroport, construit en mer sur une île artificielle, a été fermé.De nombreuses liaisons ferroviaires avaient été suspendues, dont les trains à grande vitesse Shinkansen entre Tokyo et Osaka, qui transportent chaque jour des centaines de milliers de passagers.

Le cyclone Jebi a été classé dans la catégorie des typhons « très puissants », qui touchent assez rarement de façon directe le Japon. C'est le premier de ce type à accoster sur l'archipel depuis 1993.