Scribeuse : celle qui écrit la vie des autres

Dans un mariage, le plus dur pour le photographe, c'est de se faire entendre pour que tout le monde rentre sur la photo. Léonie Place, elle, n'a pas à donner de la voix, mais juste à tendre l'oreille. Dans une noce bretonne, près de Quimper, elle va à la rencontre des invités, quitte à s'inscruster dans les conversations. Son métier : scribeuse, un terme qu'elle a inventé en créant, il y a un an, son entreprise. Scribeuse, c'est la version revisitée de l'écrivain public. "Ecrire le récit d'une vie, ça existe déjà ; écrire l'histoire d'une entreprise ça existe déjà, mais être présente toute la journée à un mariage, à un anniversaire, à une soirée d'entreprise, ça c'est une idée nouvelle". Décrire l'atmosphère de la noce, glaner des anecdotes sur la vie des mariés... la scribeuse a un but : écrire un récit de mariage sous forme de livre.