en Grèce

Voilant les buissons, arbustes et barrières qui entourent le lac, la toile s’étend sur plus de 1 000 mètres de long.

Pas de quoi s’affoler : ces araignées ne présentent pas de danger pour l’homme et ne causeront aucun dommage à la flore de la région.

Selon les experts, le phénomène découle de la prolifération cet été, du fait de températures élevées, des moustiques et moucherons, dont se nourrissent les tisseuses.

« Les conditions météo sont idéales pour que les araignées se multiplient », avec une « nourriture aussi abondante », a expliqué le biologiste du parc environnemental local.