Cap Corse

Majestueuses, elles jalonnent les routes sinueuses du Cap Corse : de gigantesques bâtisses rectangulaires avec leurs toits à quatre pentes et leurs façades blanchies à la chaux. On les appelle les "maisons d'Américains". Au bout de cette allée de platanes, première halte au palais Nicrosi. Nous sommes accueillis par le maître des lieux, Paul Saladini. Ces maisons d'Américains, ce sont des Cap Corsins qui les ont édifiées au XIXe siècle après avoir fait fortune de l'autre côté de l'océan Atlantique. L'arrière-arrière-grand-père du tenant des lieux avait inventé la première épicerie. De retour au pays, il fait construire cette demeure avec les matériaux les plus nobles. Peu de choses ont changé. Même les papiers peints dorés à l'or fin ont été conservés. Aujourd'hui, une piscine a pris place dans le jardin, et la maison s'est ouverte aux visiteurs, avec ses chambres d'hôtes.

 

Le Cap Corse compte plus d'une centaine de ces maisons, aussi appelées palazzi. Toutes ne sont pas aussi bien entretenues que la maison Nicrosi. Certaines sont laissées à l'abandon, victimes des querelles entre héritiers. Le château de Stopielle en est l'un des meilleurs exemples. C'est pourtant un joyau, avec ses plafonds peints typiques des maisons d'Américains. Mise en vente à un million d'euros, la collectivité de Corse tente de racheter le château pour le sauver. C'est maintenant aux héritiers qu'il appartient désormais d'entretenir ce patrimoine exceptionnel du Cap Corse.