Fenêtre sur la forteresse de Fougères

Elle fut pendant cinq-cents ans la gardienne des portes de Bretagne. Au nord-est de Rennes, la place forte de Fougères (ille-et-Vilaine) montait la garde. Les différents propriétaires des lieux ont voulu imprimer leur empreinte. Fougères est devenue la ligne de défense du duché de Bretagne dès le XIe siècle. "La ville de Fougères et son château ont été particulièrement convoités depuis sa création jusqu'à la fin de l'indépendance de la Bretagne en 1532. Les Normands, les Anglais et les Français vont tenter de s'approprier le lieu",

 

"Le château va être complètement détruit en 1166. Il est ensuite reconstruit en pierre",  Fougères abrite aussi une fée bienfaitrice, comme le veut la légende. "C'est une légende qui parle d'une fée femme-serpent qui appartient à la famille des Lusignan, installée en Crête (Grèce) après les croisades. Lors de leur retour en France, un de leurs descendants épouse Jeanne de Fougères . Si la fée a épargné la forteresse de Fougères, elle n'a rien pu faire pour le château voisin de Saint-Aubin-du-Cormier, dont il ne reste que le donjon.