Le niveau du lac de Tibériade baisse

Jadis à Ein Guev, les Israéliens étalaient leurs serviettes sur l'herbe verte, au bord du lac de Tibériade. Aujourd'hui, s'ils veulent rester sur le rivage, ils doivent planter leurs parasols sur une plage de sable, apparue à cause de l'assèchement de cette étendue d'eau.

Pour Israël, ce réservoir de 160 km carrés est vital. Il a longtemps été la principale source d'eau du pays et son assèchement, apparemment inexorable, inquiète. Deux îles sont apparues cet été à la surface des eaux.