Fenêtre sur la cité médiévale de Dinan

Haut lieu du pouvoir breton, Dinan (Côtes-d'Armor) possède un patrimoine exceptionnel fait d'églises, de résidences, jadis domaine des ducs de Bretagne. Pour préserver sa richesse et sa beauté, les seigneurs l'ont doté dès le Moyen Âge d'un château, de remparts, et de tours.Au XIIIe siècle, la cité, devenue riche, séduit les ducs de Bretagne. Dès 1380, Jean IV dresse une ville haute, cernée par des kilomètres de remparts, plus d'une dizaine de tours, et un château, pareil à celui du roi de France. "Il est en pleine rivalité avec le roi de France, Charles V, qui, à la même époque, fait construire à Vincennes (Val-de-Marne) un château royal". Dinan, c'est aussi un labyrinthe de ruelles, et des dizaines de maisons à colombages, qui témoignent de la pluralité de commerçants de l'époque. Autre particularité de Dinan : sa lumière, qui baigne ses ruelles. Derrières ses façades, dans ces jardins, c'est le cœur de la Bretagne qui palpite.