Le voleur de feuilles

Il revient toujours, quand on ne l'attend pas, le jardinier dans sa camionnette orange. Aujourd'hui, il a entrepris d'aspirer toutes les feuilles d'autome du jardin, tombées à la faveur du froid naissant. Mais pourquoi ne pas laisser les feuilles en l'état. Elles pourraient servir de compost et nourrir la terre qui a bien souffert cet été.
Je le soupçonne de voler nos feuilles pour alimenter sa permaculture particulière...
Au voleur !