Portrait du Parti Vox en Espagne

«Le tremblement de terre andalou.» C’est l’expression utilisée par plusieurs médias pour décrire l’énorme surprise exprimée dans les urnes. Dans ce qui est depuis près de quatre décennies «le» bastion socialiste, dans cette région la plus peuplée et la plus socialement fragile, l’extrême droite a fait irruption avec fracas. Aucun observateur n’a eu besoin de se fendre d’une analyse. Quelle que soit leur sensibilité politique, les Espagnols ont aussitôt compris que le nouveau et explosif panorama en Andalousie n’est qu’un avant-goût de ce qui se prépare à l’échelle nationale : ultra-confidentielle depuis la fin du franquisme, l’extrême droite a émergé de façon durable. «Il faudra désormais compter avec elle, analyse le journal conservateur ABC. Personne n’avait vu les signes avant-coureurs de cette déflagration qui ne fait que commencer.»