Orthez, une ville riche au passé culturel

Dès le Moyen Âge, avec son Pont Vieux incontournable sur le chemin de Compostelle, Orthez (Pyrénées-Atlantiques) est convoitée par les rois de France et d'Angleterre. C'est l'ancienne capitale du Béarn. Doués pour le négoce, les Béarnais ont toujours voyagé par-delà les frontières. L’autre particularité, ce sont ses produits du terroir, comme le foie gras. Orthez revendique aussi sa langue rocailleuse et indomptable. C'est également la patrie d'un grand prince, Gaston Fébus, qui vécut dans le château dont il ne reste aujourd'hui qu'une tour. 

 

Il y a 600 ans, à la cour de Gaston Fébus, vicomte de Béarn, comte de Foix et prince d'Andorre, la vie était fastueuse. Ce fin diplomate tient le Béarn en dehors de la guerre de Cent Ans. Chevalier écrivain, il contribue à l'essor culturel d'Orthez. À la Renaissance, c'est Jeanne d'Albret qui donne à la ville ses lettres de noblesse. La reine de Navarre introduit dans la région ses idées humanistes, l'éducation et le protestantisme. Elle est également connue comme étant la mère d'Henri IV. La réputation d'Orthez s'est aussi faite sur ses maisons bourgeoises et ses hôtels particuliers.