La Chine réussit le premier alunissage

C'est une première.

Contrairement à la face de la Lune la plus proche de la Terre, qui est toujours tournée vers notre planète, aucune sonde ni aucun module d'exploration n'avait encore jamais touché le sol de l'autre côté. La face cachée est montagneuse et accidentée, parsemée de cratères, alors que la face visible offre de nombreuses surfaces planes pour se poser.

 

Un des défis majeurs est de parvenir à communiquer avec le robot lunaire, car la face cachée est toujours orientée dans le sens opposé à la Terre. Il n'y a donc pas de "ligne de mire" directe pour transmettre les signaux, sauf à installer un relais. Pour contourner cet écueil, la Chine a lancé en mai 2018 un satellite positionné en orbite lunaire de façon à relayer les ordres et les données échangées entre la Terre et le module.