Himalaya : l'incroyable

Parfois, l’altitude et le manque d’oxygène en haute montagne provoquent des hallucinations. Les alpinistes entendent et voient des choses qui n’existent pas.

Elisabeth Revol y avait toujours échappé. Pourtant, dans les conditions extrêmes du Nanga Parbat, après des heures passées dans le froid, elle raconte avoir vu des gens lui parler et lui apporter du thé chaud.

" On m’a demandé : “Est-ce que je peux prendre ta chaussure ?” À ce moment-là, machinalement, je me lève, j’enlève ma chaussure et je la donne. Le matin, je me suis réveillée, j’avais simplement ma chaussette." raconte-t-elle.

Son pied gauche est resté toute la nuit, sans protection, dans le froid.