Sucre : un marché en morceaux

La betterave, une culture longtemps épargnée par la crise, est aujourd'hui confrontée à des difficultés sans précédent. Depuis des mois le prix de cette racine est tiré vers le bas par un cours du sucre en chute libre. La première cause vient d'Europe. La production devient totalement libre, résultat :  c'est la fin d'un prix minimum garanti aux producteurs.

 

La surproduction est surtout mondiale, au Brésil et en Inde, la culture de canne à sucre ne cesse d'augmenter alors que le prix baisse toujours plus. Coup dur supplémentaire pour les producteurs français cette année, une sécheresse sévère avec des effets dévastateurs sur les récoltes. Des difficultés pour les producteurs qui se répercutent sur l'ensemble de la filière sucre. Plusieurs grands groupes industriels sont aujourd'hui en difficulté.