Route de la soie

Grâce à un accord, l'Italie pourrait soudainement se rapprocher de la Chine. Rome devrait signer un partenariat avec Pékin et permettre des investissements chinois sur son territoire pour développer ses infrastructures, en ouvrant la porte à la nouvelle route de la soie. Un projet monumental mené par la Chine : deux voies, une terrestre et une maritime entre l'Asie et l'Europe pour exporter ses marchandises, dont l'un des terminus pourrait être l'Italie. Un revers pour l'Union européenne et la France, qui réclament un contrôle accru des investissements chinois. Aujourd'hui, Bruxelles demande à l'Italie de respecter cette position.