Mandelieu, La Napoule : un rêve américain

Du château, la vue est imprenable sur la mer Méditerranée. Construite au XIVe siècle, la forteresse  va subir les guerres et les pillages. Son histoire est mouvementée. De cette période médiévale subsistent ces deux tours. Longtemps laissée à l'abandon, la citadelle est rachetée par des milliardaires américains en 1918. Loin de la haute bourgeoisie new-yorkaise qu'ils fuient, Marie et Henry Clews se lancent eux-mêmes dans des travaux  qui vont durer vingt ans. Ensemble, ils sculptent, peignent et façonnent chaque pièce.

 

Ici, tout a été pensé et réalisé sur le modèle d'une église. Le couple a aussi voulu créer une ambiance médiévale avec cette table, une meule scellée. Henry Clews aime s'enfermer dans son atelier, où rien n'a bougé depuis les années 1930, pas même sa veste, encore posée sur une chaise. L'Américain, épris de culture française, s'inspire aussi d'Auguste Rodin et de Camille Claudel. Il laisse des centaines d'œuvres aux styles très différents.