Van Gogh à Auvers sur oise

Vincent Van Gogh est le peintre maudit du 19e siècle. Pauvre, fragile mentalement, il décide de passer les trois dernières années de sa vie à Auvers-sur-Oise (Val-d'Oise), non loin de Paris.  Arrivé par la petite gare de la ville, il séjourne dans une mansarde de l'auberge des Ravoux, à 3,50 francs la nuit, son budget maximum.

 

Chaque matin, il quitte l'endroit et va peindre sans relâche : 80 toiles en 70 jours, c'est sa période la plus prolifique. Il emprunte les bords de l'Oise et se pose au cœur des champs, qui lui rappellent son pays. Dans le village, il admire la tour carrée de l'église qui lui rappelle aussi les Pays-Bas. Avec son frère, il repose depuis dans le cimetière,  recouvert d'un tapis de lierre, à Auvers-sur-Oise.