Les Sikhs, une communauté née en Inde au 15ème siècle

Contrairement à l'hindouisme, il n'y a pas de caste chez les sikhs. Les femmes et les hommes sont mélangés et chacun est invité à partager un repas, toujours végétarien. Ouvrir les portes de leur temple permet aux Sikhs de s'intégrer. Être sikh en France est un défi quotidien pour les 20 000 pratiquants dans tout le pays .En Inde, les Sikhs vivent principalement dans l’Etat du Pendjab, dont la capitale, Amristar, et son imposant Temple d’Or, sont des haut-lieux du sikhisme. Mais cette population a aussi une forte diaspora. 10 % des Indiens vivant à l’étranger sont de confession sikhe. S’ils ont principalement immigré dans des pays anglophones, une petite communauté vit également en France. Signe de l’implantation sikhe en France : le temple, que l’on nomme gurdwara dans la religion sikhe,  les trois dômes blancs du gurdwara détonent dans ce décor urbain de banlieue parisienne.