Les grandes orgues devront être préservées

Plus d’une semaine après le terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris, les inquiétudes persistaient quant à l’état de son Grand Orgue. Une expertise de l’instrument a été réalisée.

 Protégé par la dalle qui relie les deux tours, l’instrument n’a pas été inondé. 

 Pascal Quoirin,  qui a restauré l'orgue de Notre-Dame il y a plusieurs années, précise qu'il y a « simplement de la poussière, une poussière propre brun clair un peu comme du sable, poussière sèche non collante (…) aucune dégradation de la tuyauterie et de tous les composants électroniques ». 

Cette poussière pourra facilement être supprimée. . Pour restaurer et remettre l’orgue en fonction, il estime enfin préférable « de le confiner sous caisson étanche pressurisé (..) plutôt que de le démonter ».