Les architectes font flèche de tout bois

DÉBAT. Voici un sujet qui devrait faire couler beaucoup d'encre dans les mois à venir : avec quelle technique, et selon quel parti pris architectural, faut-il reconstruire la toiture et la flèche de la cathédrale Notre-Dame de Paris ? Jean-Michel Wilmotte et Jean Nouvel ont d'ores et déjà pris position.

Pour l'architecte Jean-Michel Wilmotte, il ne fait aucun doute que la cathédrale Notre-Dame de Paris peut être reconstruite dans le délai de cinq ans évoqué par Emmanuel Macron, à condition que l'on utilise des techniques et des matériaux contemporains. "



Sur la question des matériaux à employer, le starchitecte ne milite pas pour le béton en toiture, mais plutôt pour une solution en acier, plus légère ; rappelant que la charpente sera de toute façon cachée par la voûte et la toiture. "Le métal est deux fois moins lourd que le bois ; les pièces peuvent être préparée en atelier et montées sur place, dans le cadre d'un chantier approvisionné par la Seine. La couverture, elle, peut être en titane qui est un matériau léger. Nous pouvons installer une structure pérenne en un temps record".Jean-Michel Wilmotte s'est également positionné sur la future flèche de la cathédrale. "Elle peut être reconstruite avec des matériaux actuels", insiste-t-il. "J'aime l'idée de stratification dans les bâtiments du patrimoine, les époques qui se superposent. Il serait intéressant que cette flèche ait une nouvelle histoire ; pourquoi ne pas la construire en carbone ?