Vote des détenus

Pour la première fois en France, les détenus vont voter à l’intérieur des prisons. Une volonté du gouvernement qui avait été annoncée par le ministre de la Justice, en mars dernier.Derrière les épaisses grilles de la maison d’arrêt, au premier étage, deux isoloirs ont été installés dans la bibliothèque. À l’entrée, les bulletins de chaque liste sont installés sur des tables, comme dans un bureau de vote classique. Les détenus placent leurs enveloppes dans une grande pochette, qui sera ensuite transmise sous scellés à l’administration pénitentiaire parisienne. « Le nom de chaque détenu est vérifié par les services de l’Insee. » Un moyen de s’assurer qu’ils disposent encore tous de leurs droits civiques. Un dispositif qui nécessite une quinzaine de personnes tout au long de cette journée, pour assurer le bon déroulé du scrutin.