Rimbaud reçoit encore du courrier au cimetière de Charleville-Mézières

 "Ici, c'est la boîte aux lettres privée de Rimbaud". Dans  une petite fêlure dans la plaque tombale du caveau familial. "Si on ouvrait, je crois qu'on trouverait beaucoup, beaucoup de lettres" derrière les deux stèles blanches consacrées à Arthur Rimbaud et à sa soeur Isabelle, morte à 17 ans,

Si, vers les années 1950-1960, la ville avait boudé Rimbaud qui l'avait tant conspuée, Charleville-Mézières s'est aujourd'hui toute entière vouée à son poète, véritable avancée de la poésie française au 19ème siècle...