Une nouvelle oeuvre volée à Paris

Des enfants qui jouent au ballon avec un panneau qui leur interdit, un couple fan de technologie qui ne se regarde plus, ou une enfant révolutionnaire des temps modernes... C'est l'oeuvre d'un artiste de rue jamais reconnu mais mondialement connu : Banksy, le phénomène du street art de ces dernières années. Mais ses pochoirs sont régulièrement la cible de vols. Dernier en date : un rat au museau masqué découpé derrière un panneau au pied du centre Pompidou à Paris.

 

 En janvier dernier, une autre oeuvre, cette fois sur la porte du Bataclan, avait été dérobée. "Ces œuvres ont été victimes d'une spéculation absolument folle. Aujourd'hui, s'acheter un Banksy, ça coûte plusieurs centaines de milliers d'euros", précise un spécialiste en art urbain.