New-York devient la capitale de la contestation pour le climat

Tout ce que la planète compte de militants écologistes déferle sur New York cette semaine pour des manifestations et un sommet inédit de jeunes, venus faire pression sur les dirigeants mondiaux à l’ONU pour qu’ils revoient à la hausse leurs engagements climatiques.

Outre la désormais célèbre Suédoise Greta Thunberg,, d' autres jeunes leaders sud-américains, européens, asiatiques et africains débarqueront pour le premier sommet de la jeunesse sur le climat organisé par l’ONU.

Beaucoup atterriront juste à temps pour se joindre à une manifestation qu’ils espèrent massive, coordonnée avec des centaines d’autres dans le monde. Le vendredi est devenu jour de « grève de l’école pour le climat », initiative lancée par Greta Thunberg à Stockholm l’an dernier, et qui s’est répandue comme une traînée de poudre dans le monde.