A la rencontre de la chorégraphie de Crystal Pite

Comme des vagues qui se forment et se brisent. La dernière création de la chorégraphe Crystal Pite a la force de l’océan. La Canadienne revient à l’Opéra de Paris, trois ans après sa première création. En 2016, The Seasons Canon avait triomphé. Chaque soir, le public était debout dans la salle. Cette ancienne danseuse vient de Vancouver (Canada). Ce qui semble improvisé est en fait très réfléchi. Parfois, la chorégraphe se fige avant de proposer une nouvelle idée.  

 

"J’essaye d’arriver aussi préparée que possible mais j’ai aussi besoin de laisser de la place pour l’inconnu, pour les découvertes que je fais avec les danseurs. Je dois m’appuyer sur leurs forces, la façon dont ils réagissent et leurs propres idées sinon le travail n’est pas vivant", explique-t-elle. La chorégraphe écrit avec le corps des danseurs. Les surprises sont toujours présentes. Les mouvements d'ensemble sont la marque de fabrique du spectacle. Et les duos s'illustrent par leur infinie délicatesse.