Nouvelle buit de violence à Hong Kong

Hong Kong était le théâtre d'une nouvelle nuit de violences. D'intenses affrontements ont éclaté, notamment dans une université.

 

D'un côté, les manifestants pro-démocratie, toujours plus déterminés à se battre contre l'emprise grandissante de Pékin sur leur territoire, de l'autre le gouvernement local qui résiste toujours face à la pression.

Les forces de l'ordre font régulièrement usage de canons à eau et de gaz lacrymogènes pour déloger les contestataires. Le quartier d'affaires, où sont érigées des barricades, demeure paralysé, les transports très perturbés.

Six mois après le début de contestation, la crise à Hong Kong ne cesse de s'envenimer.

Les diplomaties occidentales appellent la cheffe de l'exécutif hongkongais à trouver un compromis avec les manifestants et appellent les deux parties à la retenue, alors que ces violences ont déjà fait de nombreux blessés et un mort récemment, un étudiant imputé aux forces de l'ordre -tir par balle réelle...