Gabriel, celui qui porte le nom d'un ange

Gabriel, celui qui porte le nom d'un ange,

 

Il s'est présenté à moi sous le pseudonyme de somewhere77...
77 m'a fait penser à une date de naissance. Mais sans doute non...
Gabriel m'a dit être né en Syrie et avoir quitté son pays pour la France

Où il vit depuis lors, agrémentant ses heures de travail par des séances

En piscine profonde de plongée en apnée ou en mer pendant les vacances..

 

Dans son passé, 1977 est l'année où en Syrie, Bachar El Assad a imposé à

sa population un système de parti unique par référendum.
77 est aussi le nombre de civils tués en juillet 2016 à Mingeb – dont le petit

Aylan retrouvé noyé sur une plage turque. Et en 2018 à la Goutta les forces

anti-gouvernementales ont attaqué le village où de nombreux civils ont été tués.

 

77 est aussi les pages de deux magazines de presse internationale qui ont relaté

les faits et gestes des forces en présence lors du conflit récent qui a connu

des rebondissements lors du départ des troupes américaines et de la tentative

de la Turquie d'intimider les Kurdes, comptant pourtant de brillants combattants

dans leurs rangs, les Peshmergas, toujours en quête d'une terre nouvelle...

 

Un photographe de guerre, qui a couvert de nombreux conflits dans le monde

s'interroge sur le peu d'intérêt que les lecteurs accordent aux reportages de guerre.

Don mac Cullin,depuis son Somerset où à 77 ans, il pense reprendre la route du

Moyen-Orient, revoit, sans arrêt dans sa pensée toutes les photos en noir et blanc,

qu'il a prises et pas une ne manque à l'appel dans sa mémoire...

 

77 est aussi un nombre angélique qui, si l'on y croit, est porteur de vertus qui peuvent

s'appliquer aux uns comme aux autres pourvu que l'on s'appelle Gabriel, le messager

des dieux...

 

Il y a enfin somewhere ? Drôle de pseudo. Il est à la fois rassurant et troublant. 
Ce qu'on appelle les Somewhere sont des gens bien établis, ancrés dans leur terre

natale ou ayant fait des études pour arriver à une classe sociale aisée tandis que

les Anywhere sont des mondialistes, sans attache particulière dans la vie, des citoyens

du Monde …
Et Gabriel venu d'un pays où il ne vit plus se considère comme un Somewhere. Il a,

à sa façon ancré sa vie dans une terre qui n'est pas la sienne, dans le sens où il n'y

est pas né mais il s'approprie son immeuble qui se reflète dans le canal de l'Ourcq

et ses néfliers plantés sur son balcon et ses mésanges qu'il nourrit en hiver ...Les néfliers ont d'ailleurs comme origine l'Asie mineure ...

Et il a su ainsi conquérir sa place dans une culture qui n'est pas la sienne mais il y brille

par son talent.