Les dogons

Ils n'ont rien pour vivre, à peine un filet d'eau sorti de terre grâce à la perspicacité du chef de clan qui est aussi sourcier, guérisseur et veille sur les siens.Ce filet d'eau va servir à faire pousser des carottes ou des oignons qui, une fois récoltés seront écrasés en une petite boule de pâte, qui mise à sécher se conservera longtemps et améliorera le quotidien des plats confectionnés avec du mil essentiellement...
Des falaises immenses du pays dogon, les hommes se laissent descendre le long d'une slmple corde pour déposer les restes des ancêtres et en profitent pour recueillir le précieux guano caché dans ces falaises et qui servira à la fertilisation de la terre. De petits carrés de terre son t aménagés dans un cadre de pierres concassées pour ne pas que la terre s'envole au moindre coup de  vent....

 L'architecture des maisons coonstruites en terre est typique du pays dogon : en cône  étranglé à la base, un peu comme celui qui sert à la pêche chaque année, dans une mare d'eau où se lancent des milliers de jeunes en quête d'un trophée à rapportrer dans leur clan...