Alaska ; le survivant de l'extrême

Un immense SOS tracé dans la neige. Quand l'hélicoptère arrive pour le sauver, cela fait plus de vingt jours qu'un Américain survit dans un froid polaire. En pleine nuit, la cabane où il vivait a brûlé, Tyson Steele a juste eu le temps d'attraper quelques affaires chaudes. "Je me suis assis dehors pendant un moment. Il faisait froid. Je n'avais pas de chaussettes dans mes bottes et je portais juste un pyjama et un tee-shirt."

 

Au début, il dort dans une grotte de neige puis se construit un abri. Dans les décombres, il récupère des boîtes de conserve, du beurre de cacahuètes, mais aussi des ananas. "Je ne supporte pas les ananas. Mais je les ai mangés parce que c'est tout ce que j'avais." Dans sa solitude glacée, Tyson ressasse de sombres pensées. "Honnêtement, c'est une bonne chose que toutes mes munitions aient explosé, parce que ça aurait pu être une tentation." Sans nouvelles, ses proches lancent l'alerte. Tyson a compris que son salut viendrait du ciel. Il profite d'une couche de neige pour dessiner un SOS.