Dans les filets du lac Léman

Au pied des Alpes, entre la France et la Suisse, navigue un marin d'eau douce aux allures de vieux loup de mer. Éric Jacquier pêche sur le lac Léman depuis trente ans, parmi une centaine de pêcheurs professionnels. 72 km de long pour 13 km de large : le lac Léman est l'un des plus grands lacs d'Europe. Une véritable mer intérieure aux eaux fraiches qu'affectionnent les perches et les lottes. Mais c'est un autre poisson d'exception que le pêcheur des montagnes espère attraper, quand au soleil couchant, il lance ses filets. Six heures plus tard, dans la nuit, à la force du poignet, il les relève un par un.

 

Bonne pêche : ce sont des féras, cousins de la truite, les poissons emblématiques du lac Léman. Leur capture est strictement réglementée, interdite pendant la période de reproduction pour une pêche durable. Au petit matin, retour sur la côte, dans la pêcherie familiale. Il faut écailler les poissons. Avec dix  tonnes vendues chaque année, la féra est devenue la coqueluche des grandes tables.