Festival d'Angoulême

 Raconter la Révolution française de 1789 en un peu plus 1000 pages est un projet hyper ambitieux, surtout de la part d'aussi jeunes auteurs. La valeur n'attendant pas le nombre des années, le premier volume de « Révolution » est une réussite totale, à la narration dynamique et captivante (et chorale, puiqu'on y assiste aux événements à travers le regard de trois personnages) et aux graphismes criants de réalisme. Hyper documentée, exigeante, leur œuvre a fait, depuis sa sortie, une quasi-unanimité critique et publique. On considère que rarement Fauve d'Or du meilleur album aura été aussi indiscutable.