Tous les moyens sont bons pour les artistes pour sortir du déconfinement

Tous les soirs à 20h un petit coin de Paris se transforme en une scène d’art contemporain. Romina de Novellis et Mauro Bordin réinventent le confinement culturel en pointant leur projecteur sur les immeubles alentour.

Les deux Italiens se sont inspirés des applaudissements sur les balcons destinés à soutenir l’engagement du monde médical face au coronavirus. "Les gens forment une sorte de trait d’union en cette période de confinement", explique Romina de Novellis. Les voisins "ont assez naturellement apprécié le fait que quelque chose se passait dans la rue", s’amuse Mauro Bordin.