Au petit jeu des gagnants perdants, le Val de Loire rend les devants

 Les sites touristiques du Centre-Val de Loire, châteaux (Chenonceau, Chambord, Cheverny…), parcs et même zoos, ne faisaient pas partie de la (courte) liste des lieux autorisés à ouvrir après le 11 mai. Par la voix du président de la région,, ils ont malgré tout décidé de continuer à plaider leur cause.

Lors d'une visioconférence, le socialiste François Bonneau, a estimé que la question de la reprise de la fréquentation touristique des châteaux est un sujet « très important » avant de souhaiter les sites puissent « rouvrir rapidement » après le début du déconfinement le 11 mai. « La région, c'es aussi le « tourisme à l'extérieur, avec la Loire à vélo : 900 km de voies cyclables pour un million de touristes par an, qui doit pouvoir rouvrir rapidement ». L'enjeu est d'importance : le secteur touristique représente plus de 2,9 milliards d'euros annuels en Centre-Val de Loire.