Retour du trafic urbain, parcs fermés et transports à nouveaux saturés : c'est le visage de Paris depuis le début du déconfinement. Un retour à la normale pour certains, une source d'anxiété pour d'autres qui ne souhaitent plus y vivre. Pour ces Parisiens, le confinement avait un parfum de liberté...

Pendant deux mois, ils n'ont pas remis les pieds à Paris. "On s'est dit qu'on allait partir quelques jours, parce qu'on en avait besoin, et qu'on verra ce qu'il allait se passer, en fonction des annonces du gouvernement."  Tout s'est bien passé : ils vont changer de vie et quitter Paris.