Les vigne à l'épreuve du climat

Le geste est vif, précis. Au petit matin, Charles Ellner entame les vendanges. C'est une course contre la montre qui s'engage avant qu'un soleil de plomb ne grille les raisins. "On récolte une dizaine de jours en avance par rapport à l'année dernière pour garder cette fraîcheur et cette acidité", explique le vigneron.

 

Sur cette terre du Languedoc, l'urgence est de sauver des vignes malmenées par le réchauffement climatique. "On crée des paillages pour protéger le sol des gros coups de chaleur, garder l'humidité. On s'adapte à cette évolution du climat", précise le vigneron. Il faut réagir vite pour ne pas risquer de voir disparaitre un jour une partie des vignobles. Charles Ellner envisage d'importer ces cépages de pays voisins plus arides. D'autres vignerons ont déjà sauté le pas depuis quelques années.