De retour au Liban

 Le Liban s'est doté d'un nouveau Premier ministre, son actuel ambassadeur en Allemagne Moustapha Adib, qui s'est engagé à appliquer sans tarder les réformes réclamées par la communauté internationale.

 Moustapha Adlib, un universitaire s peu connu, a toutefois été choisi comme de coutume par la plupart des forces parlementaires traditionnelles, lors de consultations au palais présidentiel.

"L'heure est à l'action", a déclaré le nouveau Premier ministre, s'engageant à former en un "temps record" une équipe d'"experts" qui mènera "rapidement les réformes (...), avec comme point de départ un accord avec le Fonds monétaire international" (FMI).

Dans un communiqué, le FMI a sobrement salué sa désignation, et répété son souhait de voir les autorités libanaises répondre à l'urgence de la crise.

M. Adib a été choisi dimanche par les poids lourds de la communauté sunnite, dont le chef du gouvernement doit être issu, la présidence allant selon la Constitution à un chrétien maronite et la présidence du Parlement à un musulman chiite.