En Syrie, réfugiés installés dans des ruines romaines

Afin d’éviter les camps de réfugiés surpeuplés, une famille de réfugiés en Syrie s’est installée dans les ruines d’un temple romain de l’ancienne colonie de Baquirha, dans le nord du pays ravagé par la guerre.

Abdelaziz al-Hassan, sa femme et ses trois enfants ont fui leur domicile à Idlib l’hiver dernier après une série d’attaques contre la ville.

Ils vivent maintenant dans un village de tentes, installé dans le temple du deuxième siècle de l’ancien dieu local Baal, également appelé «Zeus» dans la mythologie grecque. «J’ai choisi cet endroit parce qu’il offre la tranquillité d’esprit, loin des endroits surpeuplés et criblés de maladies», al-Hassan a déclaré à l’agence de presse AFP, mentionnant plus tard la relative sécurité du site face à la pandémie.