Sarah Moon au Musée d'art moderne

Sarah Moon, photographe de mode française, est connue pour ses héroïnes romantiques et ses pubs de parfums. Sarah Moon, c'est aussi un pseudo qui cache une artiste aussi mystérieuse que ses images. Dans ses clichés, des femmes sans visage ou des silhouettes de dos qui nous échappent. Très rarement filmée, elle est discrète, timide, autodidacte. "J'ai fait de la photo, mais je voulais faire du cinéma. J'ai été beaucoup à la Cinémathèque quand j'étais jeune et j'étais fascinée par les films muets".

Chaque mannequin devient, sous le regard de Sarah Moon, une héroïne de cinéma. "Quand j'ai commencé la photo, c'était le premier rôle qu'avaient les mannequins que je photographiais. Comme si c'était une photo d'un film que je n'aurais jamais fait". Avec ses photos fictions, un peu floues, Sarah Moon nous replonge dans l'enfance. Les polaroids sont abîmés artificiellement. "Ce qu'elle veut dire en faisant des accidents techniques avec ses photographies, c'est qu'il y a dans tout accident une forme de vérité. Un accident permet de faire apparaître des choses auxquelles on n'était pas préparé", explique Fabrice Hergott, du musée d'Art moderne de Paris.

En-tête

Je suis un paragraphe. Cliquez ici pour ajouter votre propre texte. Je suis un endroit ou vous pouvez raconter votre histoire et vos visiteurs peuvent savoir un peu plus sur vous.