Matisse, le maître des couleurs

Henri Matisse est l'un des peintres les plus connus au monde. Reconnaissables au premier coup d'oeil, ses oeuvres frappent par leur simplicité presque enfantine. Au-début du XXe siècle, avec le fauvisme, Matisse a révolutionné la peinture, bouleversant l'emploi de la couleur et des formes. À 18 ans, le jeune Henri tombe dans la peinture par hasard lors d'un séjour à l'hôpital. Pour l'occuper, sa mère lui offre une boîte de couleurs ; c'est la révélation. Au début, il peint des tableaux plutôt académiques et sombres. La couleur explose en 1904 sur une toile dans laquelle Matisse expérimente le pointillisme. 

La révolution fauve en 1905

Il juxtapose de multiples tâches de couleur pure. Avec le recul, elles se mélangent dans l'oeil du spectateur. Le peintre délaisse vite ce procédé contraignant et opte en 1905 pour l'aplat. Plus de petites touches, mais des grandes zones de couleur contrastées ; c'est la révolution fauve. Il choque avec une femme peinte avec des cheveux verts. Cette toile bouscule les codes et annonce la suite. C'est désormais le temps des grandes scènes d'intérieur de Matisse, des grandes toiles symphoniques. Le peinte construit l'espace avec la couleur et cherchera toute sa vie à simplifier les formes. 

En-tête

Je suis un paragraphe. Cliquez ici pour ajouter votre propre texte. Je suis un endroit ou vous pouvez raconter votre histoire et vos visiteurs peuvent savoir un peu plus sur vous.